Tous en scène

 
Réalisé par: Garth Jennings
Avec: Patrick Bruel, Jenifer Bartoli, Elodie Martelet
 

(1h 48min)

 

Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

 

mercredi 22 février 2017 : 18h00

vendredi 24 février 2017 : 18h00

samedi 25 février 2017 : 18h00

 

Tarifs 2D: Adultes €6.00 - Enfants: €4.00

 

 



 

Au salon des bêtes :

Bien qu'on n'en trouve pas d'ordinaire sur un film d'animation, Tous en scène a bénéficié d'un département coiffure avec à sa tête Sélim Draïa. Celui-ci possédait des outils qui lui permettaient de travailler pratiquement comme un vrai coiffeur, afin de traiter les poils de toutes les créatures du film et de permettre un rendu et une texture optimaux à l'écran. (AlloCiné)

 

 

 

 

 

 

Lutter contre le déterminisme :

Selon Boris Jacq, responsable du graphisme numérique, le travail d’anthropomorphisme a été colossal. L'idée était de sortir les personnages de leurs caractéristiques animalières propres afin de surprendre le spectateur : ainsi, Buster est un personnage hyperactif et optimiste alors que les koalas sont plutôt d’un naturel doux et très lent. L’idée était de ne pas figer les personnages selon leur nature, afin de propager le message que tout est possible pour chaque individu car il est unique. (AlloCiné)

 

 

 

 

 

 

RAID Dingue

 

 Réalisé par: Dany Boon
 Avec: Alice Pol, Dany Boon, Michel Blanc
 

(1h 45min)

 

Johanna Pasquali est une fliquette pas comme les autres. Distraite, rêveuse et maladroite, elle est d'un point de vue purement policier sympathique mais totalement nulle. Dotée pourtant de réelles compétences, sa maladresse fait d'elle une menace pour les criminels, le grand public et ses collègues. Assignée à des missions aussi dangereuses que des voitures mal garées ou des vols à l'étalage, elle s'entraîne sans relâche pendant son temps libre pour réaliser son rêve : être la première femme à intégrer le groupe d'élite du RAID. Acceptée au centre de formation du RAID pour des raisons obscures et politiques, elle se retrouve alors dans les pattes de l'agent Eugène Froissard (dit Poissard), le plus misogyne des agents du RAID. Ce duo improbable se voit chargé d'arrêter le redoutable Gang des Léopards, responsable de gros braquages dans les rues de la capitale. Mais avant de pouvoir les arrêter, il faudrait déjà qu"ils parviennent à travailler en binôme sans s'entretuer au cours des entraînements ou des missions de terrain plus rocambolesques les unes que les autres.

 

 

 

 

 

jeudi 23 février 2017 : 20h30

vendredi 24  février 2017 : 21h00

 

Tarifs 2D: Adultes €6.00 - Enfants: €4.00

 


 

 

Idée de départ :

Dany Boon nourrit depuis une dizaine d'années l'envie de camper un flic gaffeur qui intègre par erreur une police d’élite. Il laissa peu à peu tomber ce postulat de départ jusqu'au tournage de Supercondriaque en 2013 où il eut l'idée de centrer cette histoire autour d'un personnage principal féminin qu'incarnerait Alice Pol (qu'il voit comme une sorte de Pierre Richard au féminin). (AlloCiné)

 

 

 

 



Entraînement intensif :

Pour être crédible en agent du Raid, Dany Boon a eu recours aux "services" du célèbre cascadeur et chorégraphe des combats Alain Figlarz. L'acteur-réalisateur a ainsi débuté un entraînement intensif à base de musculation, de tir et d'escalade, tout en mangeant beaucoup de blanc d’oeuf, de viande des Grisons ou de fromage blanc 0%. "J’ai donc modestement commencé avec 20 pompes par jour et à la fin, j’en faisais plus de 200 ! J’ai perdu 15 kilos pour en reprendre 10 de muscles…", se souvient Boon. (AlloCiné)