Ma Famille t'adore déjà

 
Réalisé par: Jérôme Commandeur, Alan Corno
Avec: Arthur Dupont, Déborah François, Thierry Lhermitte
 

(1h 24min)

 

Julien, trentenaire bonne pâte et modeste, créateur d’applications pour smartphone, est fou d’amour pour Eva, journaliste dans la presse professionnelle. Après avoir accepté la demande en mariage de Julien, Eva est obligée de le présenter à ses parents qui résident sur l’île de Ré. Au cours d’un week-end de folles péripéties, Julien va faire exploser sa future belle-famille qui ne tenait que par des mensonges et des faux-semblants...

 

 

mercredi 30 novembre 2016 : 20h30

vendredi 02 décembre 2016 : 21h00

 

Tarifs 2D: Adultes €6.00 - Enfants: €4.00

 

 

 



Premier film :

Ma famille t'adore déjà est une comédie coréalisée par Alan Corno et l’humoriste Jérôme Commandeur. Ce dernier signe son premier film derrière la caméra et a d’ailleurs pu compter sur la présence d’un producteur de marque : Dany Boon, avec qui il avait tourné dans Bienvenue chez les Ch’tis, Rien à déclarer et Supercondriaque(AlloCiné)

 

 

 

 

 

 

 

"Vacheries" :

Jérôme Commandeur a voulu que l'intrigue de son film soit centrée sur les "vacheries" pouvant être dites de manière légère dans les familles mais qui sont parfois reçues avec beaucoup de violence. A ce titre, il donne l'exemple du personnage de Marie-Anne Chazel qui dit à celui de Valérie Karsenti : "On va mettre Corinne au bout de la table pour qu'elle soit plus prêt de la cuisine"(AlloCiné)

 

 

 

 

 

 

 

 

Snowden

 

 Réalisé par: Oliver Stone
 Avec: Joseph Gordon-Levitt, Shailene Woodley, Melissa Leo
 

(2h 15min)

 

Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire. Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée. En juin 2013, deux journalistes prennent le risque de le rencontrer dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Une course contre la montre s’engage pour analyser les preuves irréfutables présentées par Snowden avant leur publication. Les révélations qui vont être faites dans cette pièce seront au cœur du plus grand scandale d’espionnage de l’histoire des États-Unis.

 

jeudi 01 décembre 2016 : 20h30

samedi 03 décembre 2016 : 21h00

 Tarifs 2D: Adultes €6.00 - Enfants: €4.00

 

 



Inspiration :

Oliver Stone a révélé ses influences et sources d'inspiration pour Snowden. Il cite notamment Conversation Secrète de Francis Ford Coppola, Z de Costa-Gavras, La bataille d'Alger de Gillo Pontecorvo ou Jugement à Nuremberg de Stanley Kramer. Le cinéaste s'est également beaucoup inspiré de 1984, le classique de la littérature écrit par George Orwell. Quant au scénariste Kieran Fitzgerald, c'est chez Stone lui-même qu'il a puisé son inspiration : "Nous avons brièvement discuté de la façon dont j’approcherais l’histoire avant que je sois engagé pour l’écrire et j’ai dit que je la voyais comme une version contemporaine de Né un 4 juillet. Oliver a tout de suite rebondi là-dessus et c’est devenu une de nos références majeures dans nos conversations sur nos choix de narration", révèle le scénariste. (AlloCiné)

 

 



La collaboration de Snowden :

L'implication d'Edward Snowden a été déterminante dans le processus de création du film : "Je ne peux pas vous révéler exactement ce que Ed nous a confié. Il faut malheureusement que cela reste un mystère. Je crois que la seule solution, c’est qu’Ed écrive un livre un jour. Mais dans une histoire dont les faits de base ne seront jamais ni confirmés ni infirmés par la NSA, toute l’authenticité possible a été apportée grâce à l’aide de Snowden", explique Oliver Stone. "La NSA est un monde encore relativement inconnu et il était extrêmement précieux d’avoir son témoignage sur la façon dont les gens travaillent, se comportent et interagissent. Rien n’aurait été possible sans l’implication d’Ed. Oliver aurait refusé de le faire sans sa participation et moi aussi", ajoute le scénariste Kieran Fitzgerald. (AlloCiné)